Offrons-leur 
un avenir plus lumineux.

27
Avr

Billet d’avril : Le cyclone Enawoo

Les cyclones constituent la menace naturelle qui impacte le plus Madagascar (65% des catastrophes enregistrées et 250 000 personnes affectées en moyenne).

Après la tempête Chedza de début 2016, les parties est et centre de Madagascar ont subi le cyclone Enawoo de classe 4 en mars 2017. Un cyclone de classe 4, ce sont des vents soufflant entre 210 et 250 km/h (par comparaison, nous avions eu 130 à 160 km/h lors des tempêtes françaises de 1999 /2000).

Alors que le sud, épargné par la trajectoire du cyclone, souffre de la sécheresse, le nord et le centre ont perdus leurs récoltes : la quasi-totalité de la vanille, du cacao, des clous de girofle et des rizières sont dévastés. Il faudra plusieurs années avant de retrouver la production d’avant la catastrophe.

Celle-ci intervient juste après la période de soudure (voir le billet de février- mars), si bien que les denrées déjà raréfiées sont en plus acheminées difficilement. Inévitablement, cela  génère une hausse des prix des produits alimentaires de premières nécessité : à Tana, le kg de riz a atteint 2100 Ariary (0,61 €) pour un salaire courant de 1€ /jour !

De plus, les pluies ont inondé les parties basses de la ville (anciennes rizières comblées pour suivre l’accroissement de la population). « Nos » familles pauvres sont évidemment majoritairement situées dans ces zones à risques pour des raisons de modicité des logements. Elles subissent donc ces catastrophes de plein fouet

Nous vous relaterons dans le prochain billet comment elles ont vécu cette situation et comment l’équipe Mirana y a répondu.

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
Loading...